0

La chlordécone et l’élevage

La Chlordécone et l’agriculture

A partir d’un certain seuil de chlordécone dans le sol, la molécule contamine certaines cultures alimentaires sensibles.
Environ 7 000 ha, soit 30% des sols cultivés et 6% du territoire martiniquais ne sont pas adaptés à la production des végétaux les plus sensibles.

La chlordécone et l’élevage

La principale source de contamination des animaux élevés sur un sol pollué par la chlordécone est avant tout la terre : un bovin, par exemple peut consommer près de 500 g de terre chaque jour.

Les mesures en cours et à venir

Le troisième Plan de lutte contre la pollution par la chlordécone en Martinique et en Guadeloupe s’étend sur une période de 7 ans, soit de 2014 à 2020. Il s’inscrit dans la continuité des deux précédents plans et poursuit les actions engagées sur trois axes…

Remonter en haut